vendredi 19 avril 2024 22:32

06 juillet - Fès - Le multiculturalisme, une caractéristique fondamentale de la société marocaine

lundi, 06 juillet 2009
Le multiculturalisme constitue une caractéristique fondamentale de la société marocaine, a affirmé le professeur Moha Naji, président du Centre Sud-Nord pour le dialogue interculturel.

"En veillant à promouvoir la langue et la culture amazighes, le Maroc réaffirme que le multiculturalisme constitue une caractéristique fondamentale de la société marocaine", a dit M. Naji, qui s'exprimait lors d'un colloque international à Fès sur le multiculturalisme et la démocratie dans le monde musulman, qui prend fin samedi soir.

"La politique du multiculturalisme favorise les échanges réciproques entre les groupes et aide les membres des différentes communautés ethnoculturelles à dialoguer et à surmonter les obstacles à leur pleine participation à tous les aspects de la société marocaine", a-t-il expliqué lors de cette rencontre, initiée dans le cadre du 5è Festival de Fès de la culture amazighe.

Cette approche contribue, selon lui, à l'égalité des chances et à la compréhension interculturelle, "en éliminant les discriminations, en aidant les institutions à devenir plus attentives à la diversité culturelle et en veillant à ce que tous les Marocains aient une place dans la société".

Il a fait remarquer, dans ce sens, que le résultat de cette démarche est qu'"aujourd'hui, les Marocains sentent un attachement profond aux diverses facettes de leur identité, qu'elles soient relatives au genre, à la région, à la langue ou à la culture".

Mettant l'accent sur "la richesse commune" que représente le multiculturalisme au Maroc, M. Naji a souligné qu'"il s'agit là d'un processus en évolution qui s'inscrit dans le cadre de l'établissement d'un Etat de droit et d'une citoyenneté dynamique et partagée".

M. Naji, qui est le directeur de cette cinquième édition du festival de la culture amazighe (2-5 juillet), a aussi rappelé que la situation sociolinguistique au Maroc est "marquée par le plurilinguisme et la diversité culturelle, représentée par une panoplie de langues et variétés, notamment le berbère, l'arabe dialectal, l'arabe classique, le français, l'espagnol et l'anglais".

Et d'ajouter que "le multiculturalisme, le plurilinguisme et la tolérance envers les autres cultures qui caractérisent le royaume s'expliquent par son entrée en contact notamment avec les Phéniciens, les Romains, les Byzantins, les Vandales, les Arabes, les Français et les Espagnols".

Organisée par la Fondation Esprit de Fès, en partenariat avec l'Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM) et le Centre Sud-Nord pour le dialogue interculturel, le festival comprend deux volets, l'un consacré aux débats sur le multiculturalisme et l'autre dédié à la chanson et à la poésie amazighe et populaire.  MAP

SG au JT de 2m: spécial programmation de la journée internationale des migrants

Les entretiens du symposium

Google+ Google+