dimanche 21 juillet 2024 07:24

Synthèse espace thématique 3 : Cultures et médias

samedi, 16 mai 2009

L'espace « Cultures et Medias » s'est caractérisé par la diversité de profils des intervenants et de la pluralité de leur parcours. Objet et acteur de la création culturelle, les interventions qui se sont succédées dans cet espace ont ouvert les premières pistes d'une réflexion qui gagnerait en approfondissement.


Toutefois, malgré la diversité des interventions, il est possible de structurer leur contenu en trois points. Le premier concerne l'image et les représentations des femmes à travers le produit culturel. Le deuxième traite des limites d'une production culturelle intrinsèque aux femmes. Le troisième a trait à la manière dont l'expérience des femmes d'ici et d'ailleurs peuvent s'enrichir afin de promouvoir la culture et la création des marocaines sur le plan national et international.


L'appréhension de ces trois aspects a permis de souligner plusieurs points :

1- La compréhension du vécu des femmes dans le contexte migratoire dépend duson contexte socio-économique de son départ. La trajectoire migratoire est donc à penser comme une continuité entre le pays d'origine et le pays d'installation ;

2- Les représentations négatives sur les femmes marocaines persistent et cela même lorsque ces femmes arrivent à des postes de responsabilités ;

3- La nécessité pour les femmes de se réapproprier leur voix et leurs représentations ;

4- Le changement perceptible de la place des femmes dans la création. Après avoir été considérée uniquement comme objet dans la création artistique elle est devenue le sujet de la création et revendique désormais son droit à la neutralité.


Cet espace a par ailleurs montré la persistance de plusieurs difficultés rencontrées par artistes femmes :

1- La difficulté d'accéder aux moyens de communication comme la télévision considérée comme un vecteur incontournable de promotion ;

2- La difficulté de sortir des rôles stéréotypés dans lesquels les femmes immigrées sont souvent confinées.


En outre, les plates-formes proposées pour la discussion dans cet espace ont favorisé l'émergence de nouvelles interrogations :

1- La symbolique des objets dans la création au féminin ;

2- Le rôle que peut jouer la loi dans le changement des représentations ;

3- La place de l'écriture féminine ;

4- La promotion de la création féminine et le rôle des médias ;

5- Le rôle de la langue comme vecteur de création.


Enfin trois pistes de recommandations ont été identifiées :

  • Comment promouvoir la production ?
  • Comment accompagner les stratégies de diffusion ?
  • Quel est l'usage des médias ?

 

1- Comment promouvoir la production ?

  • En considérant la culture au sens large, c'est-à- dire comme un ensemble allant de l'art culinaire aux produits qualifiés,
  • En utilisant les possibilités du sponsoring via des partenariats avec le système bancaire et financier pour des prises en charge ;
  • En utilisant la microfinance pour développer les activités et les produits culturels des femmes ;
  • En développant des partenariats entre porteurs de projets culturels, marocaines et marocains de l'étranger, et des projets culturels localisés au Maroc ;
  • En développant l'activité de la production écrite des femmes d'ici et d'ailleurs pour une meilleure prise de connaissance et une large diffusion ;
  • En créant un réseau d'écrivains femmes.

 

2- Comment accompagner cette production pour une meilleure diffusion ?

  • En mettant en place des campagnes de sensibilisation et d'activités de suivi et d'évaluation du produit culturel ;
  • En organisant des foires de promotion des produits des artisans femmes ;
  • En sortant de la perception restrictive des centres culturels pour une vision plus large ;
  • En réduisant les intermédiaires dans la chaine de distribution des produits culturels des femmes, notamment les hommes ;
  • En créant des réseaux de distribution à l'étranger ;
  • En éditant des documents sur l'histoire et la culture marocaine.

 

3- Comment utiliser les médias ?

· En utilisant les médias comme espace d'expression et de paroles des femmes ;

· En tenant compte des spécificités régionales des femmes de l'émigration notamment dans les pays arabes sans pour autant tomber dans un traitement misérabiliste de ces spécificités ;

· En utilisant le site du CCME pour l'écoute de la parole des femmes, et développer des espaces d'écoute notamment pour les femmes en situation de précarité.

 

Télécharger la synthèse - Version française

Télécharger la synthèse - Version anglaise


Google+ Google+