Activités

M. Boussouf : la création d’une agence culturelle destinée aux Marocains du monde contribuera au rayonnement du Royaume à l’étranger

M. Boussouf : la création d’une agence culturelle destinée aux Marocains du monde contribuera au rayonnement du Royaume à l’étranger

Dans le cadre de l’accord signé par le le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et l’Université Al Akhawayn, le Centre Ibn Khaldoun...

Coup d’envoi de la première session du Printemps des sciences sociales à l’Université Al Akhawayn

Coup d’envoi de la première session du Printemps des sciences sociales à l’Université Al Akhawayn

La première session du Printemps des sciences sociales organisé par la Faculté des sciences humaines de l’Université Al Akhawayn et la Faculté des lettres et...

CCME - MeM by CGEM : signature d’une convention-cadre de coopération

CCME - MeM by CGEM : signature d’une convention-cadre de coopération

M. Abdellah Boussouf, Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et M. Karim Amor, Président de MeM by CGEM (Marocains entrepreneurs...

Mot du Secrétaire général

  • La culture marocaine au-delà des frontières : réalité et imaginaire
    Par M. Abdellah Boussouf, Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME). L'image du Maroc à l'étranger a été historiquement influencée par les enjeux économiques, religieux et militaires qui lui ont donné des significations symboliques différentes selon les contextes et les spécificités des relations du Maroc avec les autres pays du monde. Cet héritage a fait du Maroc dans l'imaginaire étranger un mélange de représentations croisées dans lesquelles les références légendaires, exotiques et folkloriques ont construit un assemblage de clichés décalés de la réalité. Au siècle dernier, deux facteurs principaux ont contribué à façonner l'image du Maroc chez l’autre, notamment en Europe. La période coloniale représente le premier facteur, avec tous les discours idéologiques et militaires qui l’ont imprégnée et qui tentaient autant que possible de justifier aux citoyens européens les motivations du colonialisme. Des stéréotypes largement alimentés par les récits orientalistes sur Maroc et sur les pays du sud en général sont d’ailleurs toujours présents en Occident plusieurs décennies après l'indépendance.
    Lire la suite...

ZOOM sur ...

SG au JT de 2m: spécial programmation de la journée internationale des migrants

Portraits

Les entretiens du symposium

Google+ Google+