samedi 22 juin 2024 02:06

picto infoCette revue de presse ne prétend pas à l'exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse marocaine, internationale et autres publications, qui n'engagent en rien le CCME.

Pourquoi l’immigration est-elle devenue un problème ?

L’Homme bouge. Nos ancêtres les plus lointains étaient des nomades, motivés par la recherche de nourriture, et la curiosité d’aller voir ailleurs. Mais avec la construction des frontières, l’immigration est devenue un problème. Les drames humains en Méditerranée et dans le Sud Est asiatique n’en sont qu’une des douloureuses illustrations…

Le travail de programmation d’une émission d’actualité est un exercice délicat. Il faut trouver le bon tempo: ni trop tôt, ni (surtout) trop tard, certaines émissions ayant vocation à devenir rapidement périssables. Avec l’immigration, cette contrainte disparaît, malheureusement. Malheureusement parce que chaque journée qui passe apporte son lot de drames en lien direct avec ce sujet.

Et la tragédie qui se joue entre les côtes africaines et européennes n’en est qu’une des expressions. 6h55 ce lundi, une dépêche AFP: «139 fosses et 28 camps servant au trafic d’êtes humains ont été découverts dans une région reculée de Malaisie, frontalière avec la Thaïlande…des fosses susceptibles de renfermer les dépouilles d’exilés du Bangladesh et de Birmanie» Même jour, même agence, 15h28: «Cinq migrants africains sont morts noyés en Méditerranée après avoir sauté de leur embarcation qui avait été interceptée par les gardes-côtes égyptiens»

On pourrait remonter, si ce n’est indéfiniment, du moins sur de longues semaines et de longs mois, le résultat serait le même. D’autant qu’à ces tragédies, il faut ajouter, en parallèle, la présence régulière de ce thème dans les discours politiques. En France mais aussi ailleurs en Europe, aux Etats-Unis mais aussi en Afrique du Sud.

Bref, la question de l’immigration a fini par s’imposer comme un problème permanent, à tel point qu’on a fini par oublier qu’il fut un temps où ce sujet était secondaire dans les préoccupations.

27 novembre 2016

Source : asile.ch

Google+ Google+