samedi 20 juillet 2024 08:37

picto infoCette revue de presse ne prétend pas à l'exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse marocaine, internationale et autres publications, qui n'engagent en rien le CCME.

Un millier de migrants prennent d’assaut la clôture de Sebta le 1er janvier

Entre 800 et 1 100 migrants se sont précipités sur la clôture de Sebta dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier pour tenter d’entrer en Europe. La manœuvre a fait une cinquantaine de blessés du côté des forces de l’ordre et des migrants.

Aux premières heures de 2017, environ un millier de migrants ont pris d’assaut la clôture de l’enclave de Sebta pour tenter de se rendre en Europe, indiquent les autorités marocaines et espagnoles. Ils étaient 800 selon le ministère marocain de l’Intérieur, 1 100 selon la préfecture de Sebta. Leur assaut sur la clôture a été lancé à 4 heures du matin le 1er janvier, d’une manière « extrêmement violente et organisée », indiquent les autorités espagnoles.

En dehors de deux migrants grièvement blessés qui ont été hospitalisés à Sebta, aucun autre n’a réussi à passer de l’autre côté selon l’Espagne. La même source ajoute qu’une centaine de clandestins ont réussi à grimper jusqu’en haut de la clôture extérieure et y sont restés pendant quelques heures. Un communiqué du ministère marocain de l’Intérieur précise quant à lui que « cette tentative avortée par les forces de l’ordre a permis l’arrestation de l’ensemble des immigrés clandestins et l’on déplore cinquante blessés dont dix graves parmi les éléments des forces de sécurité ».

« Ces tentatives d’immigration illégales, contraires aux règlements en vigueur au Maroc placent leurs auteurs en marge de la loi et les exposent aux poursuites prévues », poursuit le document.« Dorénavant les auteurs de telles tentatives seront présentés devant les juridictions compétentes qui statueront selon le cas de l’expulsion en dehors du territoire du Royaume à des peines plus lourdes selon la gravité de leurs actes », préviennent encore les autorités marocaines.

Cette période de l’année est identifiée comme particulièrement sensible à la frontière de Sebta qui est d’ailleurs fermé aux porteurs de marchandises du 23 décembre au 9 janvier. L’année dernière, des migrants avaient tenté par deux fois de passer en force la frontière au moment des fêtes de fin d’année. Lors du deuxième assaut mené le 4 janvier 2016, 200 migrants avaient tenté de traverser la frontière vers l’Europe. Trois d’entre eux y ont laissé leur vie.

Toutefois, alors que le Maroc a entamé en décembre la deuxième phase de sa campagne de régularisation des migrants, le ton du communiqué gouvernemental n’est pas à la stigmatisation. « Face à ces actes inconsidérés, il convient de rappeler que le Royaume […] s’est résolument engagé à la régularisation de la situation des immigrés se trouvant au Maroc en leur permettant ainsi de jouir des mêmes droits dont jouissent les nationaux », note la même source.

Entre début janvier et le 30 septembre 2016, quelque 10 800 migrants avaient atteint l’Espagne par voie terrestre ou maritime, selon l’Organisation internationale des migrations.

2017/01/02

Source : telquel.ma

Google+ Google+