La vie est belle...sans racisme

New York, San Francisco, Londres,Dakar,Niamey,Freetown, Paris, Madrid, Amsterdam, Bruxelles, Rio,Montréal...le monde est à notre portée et à notre porte.

Nous, marocains du monde, avons la chance , parce que c'en est une d'être des citoyens du monde. Que cela soit par le biais de nos écrans d'ordinateurs, les chaînes d'info où dans les pays où nous nous installons pour une durée déterminée ou indéterminée. C'est cela la mondialisation. La belle mondialisation. Celle qui n'a rien à voir avec une globalisation fondée sur des intérêts financiers qui ne perçoivent l'Homme que comme une simple marchandise.

La vie peut être belle, même dans le pire des mondes. Roberto Benigni l'avait très joliment prouvé à travers son film Césarisé devenu culte. Des immigrés, puisque c'est de cela qu'il est question principalement sur cet espace dédié aux Marocains du monde, qui aiment partir, revenir, puis repartir. Des voyages interminables qui ont connu un pic assez phénoménal avec cette toile qui leur permet de rester en contact avec ceux qu'ils aiment là où ils ont choisi de s'installer, mais aussi avec les gens du pays.

Bien qu'il ne soit aucunement question de remettre en cause ce qui vient d'être écrit plus haut, il y a bel et bien une fausse note dans cette musique "Vivaldienne": ce rejet de l'autre dont nous sommes hélas victimes à cause de l'ignorance et pourquoi ne pas être clairs, du racisme. Oui, comme dans le film "la vie est belle", c'est la question de la race, de la couleur de peau, des origines qui est en question. Le burlesque est un genre cinématographique. On en rit. Mais lorsque l'on est victime de ce rejet dans la vraie vie, cela fait mal. C'est douloureux. C'est la bête humaine en nous qui prend le dessus.

Nous marocains du monde en sommes victimes parfois dans les pays où nous vivons. plus encore par ces temps de crise économique qui a donné du punch aux populistes des pays aux économies les plus développées. raison essentielle pour nous de ne pas tomber dans ce piège de l'immondice raciste. Nous n'avons pas le droit de rejeter nos hôtes venus de notre continent. Celui qui a très probablement donné naissance à l'humanité.

Rejeter un être humain à cause de sa couleur de peau, de sa religion, de ses traditions, de son/ses origines, comme c'est le cas actuellement dans certaines régions du Maroc, est donner raison à tous les racistes du monde. C'est un rejet de l'humanité toute entière.

Il est temps de mettre fin à ce terrible phénomène qui est entrain de gangrener la société marocaine pourtant connue pour son ouverture d'esprit, son hospitalité et la gentillesse de son peuple. La sévérité vis-à-vis de tout acte raciste au Maroc doit être une priorité absolue.

Sofia Azadi,
Etudiante en sociologie

 

Google+ Google+