samedi 22 juin 2024 02:04

picto infoCette revue de presse ne prétend pas à l'exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse marocaine, internationale et autres publications, qui n'engagent en rien le CCME.

Migrations: Frontex organise la garde côtière européenne

Frontex a appelé mercredi les pays de l'UE à fournir les marins et policiers qui composeront les premiers équipages multinationaux déployés début 2017, étape cruciale de la transformation de l'agence européenne en véritable corps de gardes-côtes.

Cet appel s'adresse aux pays possédant des gardes-côtes, mais aussi à ceux privés d'accès à la mer (tels que la Hongrie, l'Autriche, la République Tchèque ou la Slovaquie), a précisé à l'AFP une porte-parole de l'agence européenne, en charge du contrôle des frontières extérieures de l'UE, Ewa Moncure.
Les pays de l'UE ont jusqu'au 15 décembre pour répondre.

Les équipages multinationaux seront déployés sur trois patrouilleurs, fournis par la Finlande, la France et la Roumanie, qui "iront là où la situation l'exigera", a précisé la porte-parole

Actuellement, Frontex utilise des navires fournis par les pays membres avec leur propre équipage. Dans ses opérations pour secourir des milliers de migrants en péril sur des embarcations de fortune, Frontex mobilise quinze navires près des îles grecques de la mer Egée, et une dizaine d'autres au large de l'Italie.

La création d'équipages multinationaux, autour d'un noyau de personnels venant du pays d'origine du pays, "marque une étape concrète dans notre transformation en Agence européenne des frontières et des gardes-côtes", a déclaré le directeur exécutif de Frontex dont le siège est à Varsovie, Fabrice Leggeri.

"Cette solution nous permettra d'être plus efficaces" car "elle permettra aux pays membres de fournir des bateaux (...) pour une période plus longue, sans être obligés d'engager un grand nombre d'hommes", a expliqué M. Leggeri, cité dans un communiqué.

L'UE a confié des tâches et fonds nouveaux à Frontex, dont le budget a été triplé cette année, avec des recrutements en cours.

Aussi, au-delà de son premier objectif de protéger les frontières et de sauver des vies, Frontex alerte également les autorités sur des activités suspectes, la pollution, le trafic de cigarettes ou la pêche illégale.

30/11/2016

Source : AFP

Google+ Google+