mercredi 24 juillet 2024 22:15

picto infoCette revue de presse ne prétend pas à l'exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse marocaine, internationale et autres publications, qui n'engagent en rien le CCME.

Le Maroc, seul pays africain à lancer une nouvelle phase de régularisation des migrants (président d'AIDE Fédération)

Le Maroc est le seul pays du continent africain à avoir lancé une nouvelle phase de régularisation et d'intégration des migrants au moment où d'autres pays en Europe et en Afrique expulsent par centaines les subsahariens en situation irrégulière, a indiqué le président de l'Agence internationale pour le développement (AIDE Fédération), Abdelkbir El Hakkaoui. 

Le respect des droits de l'Homme, de la démocratie et de la justice sociale doit être consacré comme un élément fondamental à travers le monde, a souligné M. El Hakkaoui à l'occasion d'une journée portes ouvertes sous le thème: "Pour un avenir commun à usage humain", déplorant que les principes de l'égalité des droits politiques, civiques, socio-économiques et culturels sont loin d'être respectés.

Cette situation n'est pas le fruit du hasard ou de la fatalité, car en maintes circonstances, les immigrés font l'objet de traitements souvent humiliants et injustes, a-t-il dit, lors de cette rencontre organisée par Aide Fédération en partenariat avec le ministère chargé des marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration à l'occasion de la célébration de la journée mondiale des migrants, dans le but de faire des droits humains une réalité pour tous. 

A cette occasion, l'assistance a été au rendez-vous avec les témoignages de migrants subsahariens qui se sont intégrés dans la société marocaine et ont bénéficié d'un soutien pour accéder au marché de travail, dans lesquels ils ont exprimé leur reconnaissance au Royaume et salué l'initiative de SM le Roi Mohammed VI portant sur le lancement de cette deuxième phase de régularisation des migrants en situation irrégulière. 

Elle a également été l'occasion de débattre de sujets relatifs à la situation sociale des migrants au Maroc, plus particulièrement celle de la femme migrante, et de présenter un exposé de l'Association de lutte contre le Sida (ALCS) sur la sensibilisation des migrants aux maladies sexuellement transmissibles et d'autres maladies graves. 

Pour sa part, la présidente de l'ALCS section de Rabat, Fatiha Ghoufrani, a souligné que la participation de l'association à cette rencontre s'inscrit dans le cadre de son partenariat avec l'AIDE Fédération à travers un plan d'action annuel, ajoutant que les deux parties organisent conjointement des activités de prévention et de sensibilisation aux risques du Sida.

L'AIDE Fédération est une organisation non gouvernementale à but non lucratif, destinée à promouvoir des actions de lutte contre la pauvreté par la mobilisation des aliments et des vêtements destinés aux nécessiteux, et leur insertion dans la vie active, dans le cadre de projets et de programmes de développement intégré et participatif.

29/12/2016

Source : MAP

Google+ Google+