mercredi 24 juillet 2024 22:16

picto infoCette revue de presse ne prétend pas à l'exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse marocaine, internationale et autres publications, qui n'engagent en rien le CCME.

En 2016, la Norvège a décidé d'expulser un nombre record de personnes, selon un rapport

La Norvège a décidé d'expulser un nombre record de personnes qui vivaient en situation irrégulière dans le pays nordique, a rapporté vendredi un média local.

La police norvégienne avait renvoyé 7 312 personnes fin novembre, soit le chiffre le plus important jamais atteint et 5 % de plus que pour la même période l'année dernière, a rapporté le journal VG, citant des chiffres du service d'immigration de la police.

Le service d'immigration de la police a la responsabilité de procéder au rapatriement forcé des personnes qui ne disposent pas du statut de résident légal en Norvège.

Bien que le nombre de personnes expulsées de Norvège sera sans précédent cette année, la police a déclaré qu'elle ne sera probablement pas en mesure d'atteindre l'objectif du gouvernement - avoir expulsé 9 000 personnes avant le Nouvel An - précise le rapport.

La Norvège avait expulsé 7 825 personnes en 2015, soit un chiffre record et une augmentation de 8% par rapport à l'année précédente, selon le service d'immigration de la police.

Les chiffres définitifs pour décembre et l'ensemble de l'année 2016 ne seront pas prêts avant le courant du mois de janvier, a rapporté le journal VG.

Sur les 7 312 personnes expulsées entre janvier et novembre, 2041 l'ont été pour des raisons judiciaires. La plupart des personnes inculpées étaient originaires de Roumanie, de Pologne et de Lituanie, indique le rapport.

1 225 personnes qui avaient demandé l'asile ont été expulsées, et 1 280 autres personnes ont été renvoyées dans un autre pays européen en vertu du règlement de Dublin selon lequel le premier pays européen dans lequel un réfugié a posé le pied est celui qui est responsable de sa demande d'asile.

31-12-2016

Source: Agence de presse Xinhua

Google+ Google+