jeudi 1 décembre 2022 00:27

Professionnels de la santé marocains du monde : consultations pour appréhender leur contribution au développement du secteur au Maroc

mardi, 26 juillet 2022

M. Abdellah Boussouf, Secretaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) a présidé, lundi 25 juillet 2022 au siège du conseil à Rabat, une réunion de consultation pour appréhender la question de la participation des compétences marocaines médicales à l’étranger au développement du système de santé au Maroc. Cette rencontre, qui a connu la présence de plusieurs médecins et professeurs marocains issus de divers pays, s’est tenue dans le cadre de la dynamique du chantier de la santé nationale impulsée sous les hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, faisant écho à l’adoption de la loi-cadre présentée par le ministre de la santé et de la protection sociale relatif au système national de santé.

Dans son allocution, M. Boussouf a expliqué l’importance du secteur de la santé dans l’indépendance des pays, fait qui a été affirmé par la pandémie du Covid-19, évoquant la dynamique que connaît récemment le système national de la santé dont le dessein est de mener à bien le grand chantier royal de généraliser la couverture sociale à tous les citoyens marocains.

PHOTO 2022 07 25 18 29 242

En ce sens, le Secrétaire général du CCME a mis en avant la chance pour le Maroc de pouvoir compter sur ses compétences médicales résidant dans des pays qui leur ont permis de cumuler une expertise dans plusieurs domaines, qui se conjugue à leur volonté de contribuer au développement du secteur dans leur mère-patrie.

Un engagement citoyen indéfectible que ni les tentations offertes aux compétences médicales à travers le monde ni la compétitivité de ces pays à offrir les meilleures conditions d’exercice n’ont su altérer. Cette rencontre est alors le début d’une série de consultations visant à élaborer un avis sur les formes que peut prendre la contribution des compétences médicales du monde dans le développement de la santé nationale, où le CCME exerce sa faculté d’écouter et de rassembler les idées des différents acteurs afin de définir des politiques publiques efficiences et efficaces en la matière, pouvant répondre aux besoins de cette réforme et déterminer les conditions objectives qui permettent aux cadres marocains de l’étranger d’exercer au Maroc, que ce soit dans le secteur publique ou privé, dans le cadre de caravanes médicales, d’échanges d’expériences, d’organisation de cycles de formations, passant par la mobilité des compétences à leur installation temporaire ou définitive dans le pays.

M. Boussouf a, d’autre part, invité les institutions et responsables du secteur de la santé à profiter de l’expertise des compétences médicales marocaines de l’étranger, non seulement dans le domaine médical mais également en les impliquant dans la gouvernance et la gestion du secteur, au vu de leur expertise a l’international.

Au cours de cette réunion, des médecins intervenant du Maroc, de France, Allemagne, Belgique, Espagne, États-Unis ont exposé les obstacles à leur retour au Maroc pour l’exercice de leur métier. La principale raison reste donc le manque ou d’absence de motivation financière, en plus des conditions d’exercice difficiles au Maroc comparées aux possibilités offertes par les pays d’accueil.

Toutefois, les intervenants ont été unanimement optimistes quant aux dispositions de la loi-cadre relative au système de santé et à leur volonté de renforcer leur contribution à ce chantier national, que ça soit par la voie associative ou dans le cadre des instances prévues par l’état pour mener cette réforme. Ils proposent leur séricigène pour des actions humanitaires, pour encadrer et former les médecins exerçant au Maroc et pour faire partie des institutions installées pour la gouvernance du secteur.

PHOTO 2022 07 25 18 29 241

Cette réunion a connu la participation de Docteur Tayeb Hamdi, médecin au Maroc, Vice-président de la Fédération Nationale de la Santé FNS, Docteur Mina Rhouch, médecin généraliste, membre du CCME, exerçant en Espagne, Docteur Aziz Amar, médecin anesthésiste, membre fondateur de l'association AMDAM, Association médicale pour le développement entre l’Auvergne et le Maroc et Associé fondateur de la Clinique multidisciplinaire Pasteur Rabat (France / Maroc), Docteur Samir Kaddar, médecin anesthésiste, président de l’Association C3M, Compétences médicales marocaines à l’étranger (Belgique), Professeur Samira Fafi Kremer, docteur en pharmacie, exerçant au laboratoire de Virologie Médicale des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (France),Docteur Khalid Djeriri, Médecin du travail et médecin du sport, Président Fondateur de l'AMDAM, Association médicale pour le développement entre l’Auvergne et le Maroc (France), Docteur Mohamed Rkina, médecin gynécologue obstétricien (France), Docteur Mourad Aberkan, Médecin généraliste (Allemagne), Docteur Asmae Boutaleb, médecin de famille (Canada), Professeur Abdelhamid Benazzouz, Neurobiologiste et neurophysiologiste, Directeur de recherche Inserm à l'Université de Bordeaux et Membre du comité de direction Association C3M Compétences médicales marocaines à l’étranger (France) et Docteur Mohamed Boutjdir, directeur du département de recherche cardiovasculaire et professeur à l’université de New York, Président de l’American Moroccan Competencies Network (AMCN) (Etats Unis d'Amérique).

SG au JT de 2m: spécial programmation de la journée internationale des migrants

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+